Analyse

Pandémie : le chercheur Laurent Mucchielli démonte les explications officielles


Par Jean-Luc Martin-Lagardette

Dans "La Doxa du Covid » (Éolienne Éditions), Laurent Mucchielli publie les résultats d’une enquête sur la gestion politico-sanitaire de la crise.

Directeur de recherche au CNRS, rattaché à l'université d’Aix-Marseille, Laurent Mucchielli, avec l’aide d’une équipe d’une quarantaine de chercheurs et de médecins, publie une lourde charge contre la gestion politico-médiatico-sanitaire de la pandémie  : « Les industries pharmaceutiques organisent depuis des années une corruption méthodique  ; des fondations privées comme celle de Bill Gates exercent une influence majeure sur les politiques mondiales de santé  ; les géants du numérique (Google, Facebook...) perfectionnent le contrôle de nos pensées  ; les responsables politiques sont totalement dépassés  ; les journalistes ont perdu tant leur indépendance que leur capacité d’informer  ; tout cela menant à des politiques qui piétinent nombre de libertés et droits fondamentaux et créent de nouvelles discriminations, mettant ainsi à mal la démocratie ».

Groupe de réflexion sur les effets indésirables

Sur le site corsenetinfo (15 janvier 2022), l’auteur précise  : « Nous avons notamment étudié en détail les données statistiques, synthétisé la littérature scientifique, principalement anglo-saxonne, montré qu'il existe des traitements précoces efficaces, dénoncé la diversion qu’a constitué la polémique autour de Didier Raoult et de l’IHU de Marseille, critiqué le traitement médiatique de la plupart de ces questions ».

Un tome 2 est à paraître fin février, chez le même éditeur. Il s’agira d’un livre collectif, avec 40 chapitres et 30 auteurs, chercheurs ou médecins pour la plupart.

Photo de Mucchielli

Laurent Mucchielli

Laurent Mucchielli annonce parallèlement la création d’un groupe de réflexion sur les effets indésirables des vaccins génétiques. Il concerne exclusivement les professionnels du soin (physique, psychologique) confrontés à ces effets dans leur patientèle.

La censure dont ce chercheur a été l’objet sur le blog qu’il anime sur Médiapart avait fait beaucoup de bruit.

Elle m’avait servi d’exemple, dans cet article que j’ai rédigé pour les Cahiers du Journalisme, pour montrer comment, tristement, l’insulte remplace le débat sur ces questions. Et permet d’éviter de se poser les questions qui fâchent, comme celle du nombre de morts dues aux vaccins…

 

Photo à la une : Laurent Mucchielli intervenant sur la chaîne du Conseil scientifique Indépendant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.