Balades

La cascade de Brisecou (Autun) en habits d’hiver

Surgissant d’amas rocheux en lisière de la forêt de la Planoise, au sud d’Autun (Saône-et-Loire), la cascade de Brisecou n’est pas le fruit du travail de la nature mais de celui de l’homme.

L'Acaron, ruisseau qui traverse le Forêt de la Planoise, est rejoint par un petit bras émanant des hauteurs de Montjeu (étang de la Toison) qui surplombent Autun et surgissant en cascade.

La cascade de Brisecou dans son environnement.


Les eaux réunies plongent ensuite dans l'Arroux après avoir alimenté le Plan d’eau du Vallon d’Autun.

Ce petit cours d’eau, malgré ses apparences n’est pas un phénomène naturel. Au début du 19ème siècle, le nouveau propriétaire des lieux bâtit un pavillon de plaisance dominant la gorge de Brisecou creusée par l’Acaron. Il y aménage un jardin anglais (aujourd’hui disparu) et établit une dérivation du ruisseau pour former une chute d’eau.

Le débouché de cette dérivation est visible quand on grimpe jusqu’à la naissance de la cascade, comme visible sur la vidéo ci-dessus.

Sur le versant qui fait face à la cascade, de gros blocs granitiques offrent de belles opportunités de varappe.

Venant d’Autun, les lieux sont accessibles par une ancienne et jolie voie celte.

La pyramide de Couhard.

Non loin, offrant une magnifique vue sur la ville d’Autun, se dresse la pyramide de Couhard (aussi appelée « pierre de Couhard »), un étrange monument antique datant du Ier siècle apr. J.-C.

Le lavoir et l'église consacrée à Saint-Léger.

Tout près de la pyramide, jouxtant la petite église romane Saint-Léger, un ancien lavoir a été restauré.

Vue d'Autun depuis la croix de la Libération.

Une autre belle vue sur Autun est donnée à partit du pied de la croix de la Libération, monument en granite érigé au sommet du mont Saint-Sébastien et commémorant la libération d'Autun en septembre 1944.

Autun, vue générale.

2 thoughts on “La cascade de Brisecou (Autun) en habits d’hiver

Laisser un commentaire