Aux familles des victimes du vol AF 447

Aux familles des victimes du vol AF 447

 

L’appareil du vol AF 447 en provenance du Brésil s’est abîmé dans l’océan, entraînant avec lui des membres de votre famille, des amis, des proches. Tout d’un coup, pour vous, c’est un univers qui s’effondre. Car chacun est un univers, unique, irremplaçable. Chaque perte est inestimable.

Plus jamais la vie ne sera comme avant. Mais elle continue. Elle DOIT continuer. Pour eux, pour vous, pour elle-même. Mais comment supporter l’atroce souffrance ? Est-ce seulement possible ?

Heureusement, l’amour peut tout. Alors, oui, pariez sur lui. L’accident n’a séparé que les corps, pas les âmes. Aussi, parlez à vos chers disparus. Oui, prenez un moment, chaque jour, dans un tête à tête intime, pour leur dire votre souffrance mais surtout pour leur exprimer votre amour, votre désir de nourrir le lien invisible.

Vous aurez du mal au début. Puis, rapidement, vous trouverez les mots. Vos sentiments s’affineront et vous apprendrez à les leur décrire. Et peut-être même, à la longue, ressentirez-vous comme une présence insaisissable. Peut-être aussi entendrez-vous comme un murmure aux accents familiers parmi toutes les voix qui se croisent en votre âme…

Que vous soyez athée ou croyant, qu’importe ? Que sait-on vraiment de ce qui se passe après ?

Alors, un dialogue quotidien avec celles et ceux qui sont toujours en nous ne peut qu’être bénéfique. Cela nous soulage, déjà ; mais, surtout, cela maintient entier ce cœur qui refuse l’horrible brisure. L’être aimé disparu ne peut pas vraiment nous quitter.

L’amour ne tolère pas la séparation.

 

Laisser un commentaire