Affaire DSK/Diallo : vénalité de la victime présumée ?

La victime présumée de Dominique Strauss-Kahn, parce qu´elle dépose plainte contre DSK, est ouvertement accusée d´être vénale.

 

Deux heures après le dépôt d´une plainte au civil de Kenneth Thompson, l´avocat de Nafissatou Diallo, devant un tribunal du Bronx ce 8 août 2011, William Taylor et Benjamin Brafman, les avocats de Dominique Strauss-Kahn, ont publié le communiqué suivant  : « Nous affirmons depuis le début que les motivations de Me Thompson et de sa cliente ne sont autres que de se faire de l´argent, le dépôt de cette plainte fait tomber tous les doutes sur cette question. La plainte au civil n´a aucune valeur et M. Strauss-Kahn va la combattre vigoureusement. »

 

Nafissatou Diallo aurait un moyen très simple de désamorcer l´accusation de vénalité : annoncer qu´elle donnera la moitié de ses indemnités à une association de défense des femmes maltraitées.

Il est normal qu´elle garde l´autre moitié en réparation du préjudice subi, si le tribunal la déclare victime.

Laisser un commentaire