Rions un peu… de l´indignation de ce pharmacien

Dans le Plus du Nouvel Observateur du 23 février 2013, un pharmacien publie un article dans lequel il affirme "douter des bonnes intentions" de Michel-Edouard Leclerc qui souhaite vendre des médicaments 25 à 30 % moins chers qu´en pharmacie : « Un projet aux visées commerciales», selon ce pharmacien. Tandis que lui et ses confrères ne pensent bien évidemment QUE à l´intérêt des patients et n´ont JAMAIS la moindre visée commerciale...

 

 

 

Laisser un commentaire