Régulation des médias : la lettre de l´APCP n° 15 est parue

Les lettres de l´Association de préfiguration d´un Conseil de presse (APCP). Ou les news (gratuites) de la régulation dans le domaine de la presse.

 

- Lettre n° 15 - Avril 2012

 

 

Dans notre dossier : François Bayrou, Eva Joly et Nicolas Sarkozy répondent au questionnaire de l´APCP sur leurs intentions et conceptions en matière de qualité de l´information.

 

Tous les exemplaires de la Lettre de l´APCP sont téléchargeables à cette adresse.

 

- Lettre du n° 12 - Janvier 2012

 

- L´association s´oriente désormais vers la mise en place d´un Observatoire des pratiques déontologiques dans les médias : "L’observatoire doit être à nos yeux un espace de réflexion et d’échanges sur les dérives déontologiques des médias, à partir d’un travail concret, sans préalables et sans arrières-pensées. Nous le proposerons dans les semaines à venir à un large éventail d’organisations et de personnes, en espérant que viendront rejoindre la douzaine de « partants » tous ceux qui estiment que la qualité de l’information est une condition majeure pour retrouver la confiance du public envers les médias et les journalistes."

 

- Autre sujet de la lettre : Le « passeport professionnel » se met en place. Il est destiné à donner une formation aux journalistes débutants n’ayant pas suivi un cycle spécialisé délivré par l’une des treize écoles « reconnues par la profession ». Cette formation d´une quinzaine de jours veut attirer l’attention des nouveaux professionnels sur le droit et la déontologie de l’information, sur les enjeux éthiques de l’exercice du journalisme, dans sa destination (le public) comme dans le cadre économique où il se pratique.

 

- Lettre n° 10 Novembre 2011


Ce n° contient notamment le document : Comparaison droit de la presse et déontologie journalistique.

 

L’APCP a élaboré une comparaison entre le droit français de la presse et les principes déontologiques tels qu’on les retrouve dans les chartes et codes. Une approche imparfaite mais susceptible de nous éclairer.

 

- Lettre n° 9 Juillet 2011

 

Triste journalisme français ! Refusant d´organiser une véritable régulation qui veillerait à pointer ses dérives dans les médias écrits, il a discuté pendant des mois pour tenter de se mettre d´accord au moins sur un code déontologique commun. Editeurs et salariés sont restés sur leurs positions respectives pour finalement jeter l´idée au panier.

 

Toutefois, écrit Yves Agnès, président de l´APCP, dans l´édito de la Lettre n° 9 de l´association, « on a fait le constat de trois points d’accord non négligeables. 1. La déontologie concerne à la fois les éditeurs et les journalistes. 2. Le public a droit à une information de qualité. 3. Il serait bon d’en parler chaque année, de faire le point au cours d’un « moment éthique », par exemple dans le cadre des Assises du journalisme. L’éthique donc, pour les partenaires sociaux, requiert un « moment » de réflexion commune, une fois par an […] »

 

Alors que, dans la plupart des pays démocratiques, existent des instances nationales de régulation, comme les conseils de presse, en France, on préfère évoquer le cas échéant les dérives médiatiques mais surtout pas les dénoncer au niveau de la profession et encore moins les sanctionner. On se contentera donc d´en parler une fois par an...

 

Et on s´étonnera, après ça, que l´opinion, qui, elle, attend qu´une certaine exigence de qualité soit garantie, ne fasse plus confiance aux journalistes ni aux médias... Et on s´étonnera également d´une montée de l´agressivité publique envers une profession qui place ainsi l´arbitraire et les intérêts masqués au plus haut degré de ses prérogatives.


- Lettre n° 8 Juin 2011

 

- Lettre n° 7 - Mai 2011

 

- Lettre n° 6 - Avril 2011

 

- Lettre n° 5 - Mars 2011

 

- Lettre n° 4 - Février 2011

 

- Lettre n° 3 - Janvier 2011

 

- Lettre n° 2 - Décembre 2010

 

- Lettre n° 1 - Novembre 2010

 

 

Laisser un commentaire