Par Les Clés des médias

Retrouver la confiance perdue

 

Un entretien avec Jean-Luc Martin-Lagardette, journaliste indépendant et professeur de journalisme, notamment au Centre national d´enseignement à distance (Cned).


Que pensez-vous du divorce entre les médias et le public ?

Il est similaire à celui qui existe avec les politiques. Les gens ne font plus confiance à leurs élites, ni à ceux qui sont chargés de les surveiller : les journalistes. II faut distinguer deux sortes de public. Le premier, grand consommateur de presse, est surtout dégoûté par les liens qui unissent les médias et l´argent. Le second, plus large, est choqué par une pratique arrogante de la presse, qui se couperait de la vie quotidienne.

De quelle façon réagit la presse ?

Par une autocritique régulière, mais qui ne débouche sur aucun changement concret. Il faudrait que les journalistes puissent se regrouper au sein d´une instance capable de rendre des comptes sur leurs pratiques. C´est ce que nous proposons dans notre Association de préfiguration d´un conseil de presse (APCP). Elle rassemble des universitaires, des journalistes et autres professionnels des médias. Ces derniers réfléchissent à la création d´un conseil qui pourrait jouer un rôle de médiateur entre les médias et le public. Les journalistes doivent se mobiliser pour retrouver la confiance perdue.

Internet a-t-il changé la donne ?

Internet résout la question de la diversité des sources Mais, devant la masse d´informations émises, se pose le problème de leur fiabilité.

 

Propos recueillis par Jean-Luc Ferré, Les Clés des Médias, Edition 2007.

Laisser un commentaire