Minorités spirituelles

L’excommunication chez les Témoins de Jéhovah est-elle incriminable ?

Un internaute demande mon avis à propos de la pratique de l’excommunication chez les témoins de Jéhovah. Voici ce que je lui ai répondu.

Deux exemples de publications du mouvement.

La demande d'avis de l'internaute sur les témoins de Jéhovah était formulée sous cette forme, le 20 décembre 2016 :

« J'ai eu l'occasion de lire vos regrets de voir la Miviludes restreindre excessivement les libertés des organismes qualifiés de sectaires. J'aimerais avoir votre sentiment sur l'attitude de certains mouvements comme les Témoins de Jéhovah notamment dans le cadre de leur pratique extrême de l'excommunication. Leur attitude est décrite dans le document joint ; document réaliste compte tenu de ce que j'ai pu constater personnellement ! Ce document rapporte des faits exacts. »

Était joint à sa demande un lien vers un document publié par l’Unadfi : « Témoins de Jéhovah, l’excommunication, une atteinte aux droits de l'homme ».

Et voici ma réponse :

« Je vous rappelle en premier lieu que la République, en raison de son principe de laïcité, n’intervient pas dans le contenu des croyances et les respecte toutes, dans la mesure où elles n’enfreignent pas les règles du droit.

Je vous rappelle également, si vous suivez mes interventions, que mes analyses et critiques portent sur les pratiques de la Miviludes et des associations du type de celle dont vous me présentez un document.

Dans le cas présent, vous m’affirmez que le document « rapporte des faits exacts ». Je vous bien vous croire. Je note seulement que ni la Miviludes, ni l’Unadfi ne cherche ni ne donne des informations contradictoires ou des avis opposés, ce qui serait la moindre des choses dans un pays démocratique. Elles font donc preuve de partialité, ce que je leur reproche, étant toutes les deux financées par de l’argent public. Le public, dont je suis, ne peut donc pas se faire lui-même son propre avis sur ces questions.

Par ailleurs, vous dites avoir constaté « personnellement » la réalité des faits rapportés dans le document. Vous êtes peut-être partie prenante dans ce dossier, vous-même étant un ancien disciple ou connaissant un proche impliqué. Nécessairement, votre vision est teintée d’émotions et de sentiments qui s’ajoutent à votre vision des choses et ne permettent pas une attitude objective. C’est tout à fait normal mais, pour un observateur extérieur comme moi, c’est insuffisant pour établir mon jugement.

Concernant l’excommunication : la plupart des religions ont leur règlement intérieur (le droit canon, par exemple, pour l’église catholique) dans lequel sont indiqués les critères d’intégration et d’exclusion. Il n’est pas anormal qu’un membre de la communauté qui n’en respecte pas les principes puisse être exclu. Après, si les formes de cette exclusion « portent atteinte aux droits de l’homme », c’est à la justice d’en décider, et au cas par cas. Et non à l’Unadfi, engagée « contre les sectes », ce qui est proprement illégal, les « sectes » n’étant pas interdites en France.

Cela dit, je peux comprendre que des attitudes excessivement rigides de ce mouvement ou d’un autre puissent en blesser des membres ou leur entourage. Il manque en France un lieu, un organisme impartial qui pourrait recueillir leur plainte et servir de médiateur (et non d’accusateur ou de procureur comme c’est le cas aujourd’hui), ce que je m’efforce de faire, afin d’apaiser les tensions et de construire des compromis satisfaisants pour tous les partis en lice.

Cordialement. »

2 réflexions au sujet de « L’excommunication chez les Témoins de Jéhovah est-elle incriminable ? »

  1. Jean Claude

    Vous précisez que : Il n’est pas anormal qu’un membre de la communauté qui n’en respecte pas les principes puisse être exclu.

    A condition qu’il ne soit l’objet d’aucune discrimination ce qui est loin d’être le cas

    Répondre

Laisser un commentaire