Disparition

Le physicien et philosophe Bernard d’Espagnat n’est plus

Ce sont les thèses de cet homme qui m’ont initié à l’épistémologie, c’est-à-dire à l’étude scientifique de la connaissance. Une immense découverte pour moi.

AVT_Bernard-d-Espagnat_7667
Comme le dit joliment Jean Staune (Université interdisciplinaire de Paris - UIP) : « Bernard d'Espagnat a rejoint le réel voilé ».

Je l'avais rencontré deux fois, et notamment lors d'une conférence au Collège des Bernardins avec Thierry Magnin.

Je lui adresse toutes mes pensées émues et reconnaissantes.

Extrait d'une interview (réalisée par J. Staune) :

« - Les électrons, neutrons, protons ne sont pas des petites billes. Mais alors comment peut-on se représenter un atome ?

- Il faut savoir se passer de représentation ! Mais, rassurez-vous, des allégories peuvent nous y aider. Par exemple celle de l'arc-en-ciel.

- L'arc-en-ciel ?

- Oui, imaginez toute l'humanité rassemblée sur une petite île au milieu d'un fleuve. S'ils voient un arc-en-ciel, les hommes seront alors persuadés qu'il est aussi réel que l'Arc de Triomphe, qu'il prend appui sur le sol. Mais s'ils peuvent sortir de l'île, ils verront que, quand ils se déplacent, l'arc-en-ciel se déplace aussi ! Ainsi l'arc-en-ciel existe de façon indépendante de nous (il est lié à l'existence de la lumière et des gouttes d'eau), mais certaines de ses propriétés (sa position, par exemple) dépendent de nous ! Il en est de même pour l'atome : ce n'est pas un rêve, une illusion, mais à lui tout seul ce n'est pas un objet, car une partie de ses propriétés dépendent de nous, les observateurs humains ! Ce n'est donc pas un objet "en soi". »

2 réflexions au sujet de « Le physicien et philosophe Bernard d’Espagnat n’est plus »

    1. Jean-Luc Martin-Lagardette Auteur de l’article

      Oui, j’apprécie aussi Jean Piaget. En particulier cette phrase : « (être) objectif ne signifie pas toujours « qui néglige le sujet » mais signifie toujours « qui cherche à éviter les illusions de son moi » en étudiant systématiquement les réactions des autres ».

      Répondre

Laisser un commentaire