Journalisme et DD : peut (beaucoup) mieux faire

Le Comité français de la Décennie a organisé à Bordeaux, du 27 au 29 octobre 2008, une conférence internationale intitulée "Agir ensemble pour éduquer au développement durable", sous le haut patronage de l’Unesco, chargé de la mise en œuvre de la Décennie 2005-2014 des Nations Unies de l’Education pour un Développement durable (EDD). On s´y est notamment interrogé sur le rôle des médias dans la sensibilisation au DD.

 

>> Synthèse des contributions (dont la mienne).

 

Réunissant plus de 700 experts et acteurs venant de 70 pays et représentant toutes les composantes de la société en provenance de tous les secteurs - collectivités territoriales, entreprises, société civile, État - l’objectif de la conférence consistait à faire le bilan des avancées réalisées durant la période 2005-2008, et à définir les stratégies à mettre en œuvre pour la période 2009-2014.
L’accent a été mis sur les actions menées dans les pays de l’Union européenne et dans les pays francophones ainsi que sur l’éducation à une consommation et à une production responsable, sur le rôle des médias, sur le renforcement des liens dans le domaine de l’éducation entre les deux rives de la Méditerranée.

« Le rôle des médias dans l’éducation et l’information au développement durable

Introduction par Patrice Cavelier, secrétaire général de Radio-France. À la fois prescripteurs et informateurs, les médias – radio, télévision, presse, internet – jouent un rôle majeur dans nos sociétés. La prise en compte de la mission d’éducation et d’information de ces médias passe par une prise de conscience – au travers de l’éducation - de la gravité et de la complexité des problèmes. La session consacrée à l’EDD a pour but de faire le bilan des actions entreprises et de faire des propositions pour l’avenir.

Conclusion par Jean-Louis Caffier, journaliste (LCI) et président de l’association Climat, Énergie, Humanité, Médias
Débats conduits par Jacqueline Denis-Lempereur, journaliste scientifique. »

 

Sollicité comme expert pour participer à ce thème, j´ai fait plusieurs propositions qui seront consignées dans les Actes de la Conférence devant paraître au printemps 2009, et notamment celles-ci :

- Rendre effective l’application du droit de réponse dans tous les médias, en particulier dans les médias audiovisuels
- Mettre en place une régulation tierce (extérieure aux médias eux-mêmes) de la déontologie des médias (ex. conseil de presse)
- Former les journalistes, les éditeurs et les actionnaires des médias aux enjeux du DD
- Inciter les médias à s’engager eux-mêmes dans des démarches de DD (ex. : normes ISAS B/PC 9001)
- Concevoir une grille de lecture DD permettant aux journalistes d’analyser l’actualité au travers des enjeux du DD
- Favoriser la tenue de débats publics méthodiques et impartiaux sur les thèmes du DD.

 

>> Consulter le site officiel du Comité français de la Décennie des Nations Unies de l’Education pour un Développement durable.

Laisser un commentaire