Et maintenant, à qui le tour ?

Il traitait ses nombreux patients par des méthodes naturelles et croyait en Dieu. Il n’en fallait pas plus pour que la Miviludes, l’Adfi, la Conseil de l’ordre des médecins et la presse poursuivent le docteur Gérard Guéniot comme un charlatan criminel, jusqu’à ce qu’il meure, le 13 juillet dernier, à l´âge de 63 ans.

 

Ces quatre Cavaliers de l’antisectarisme, qui sévissent dans notre pays dans un total arbitraire et sans aucun contrôle, ont eu la peau du « gourou/sorcier », bien que la Justice l’eût totalement lavé de toutes leurs accusations, le 17 février dernier.

Il est fort à craindre que ces odieuses calomnies restent impunies. Comme le sont restées celles qui eurent raison d’autres grandes figures originales : Le Ribault, Beljanski, Beneveniste, Jullien, Solomidès, etc. Une liste déjà longue de Français ayant cru naïvement que leur quête sincère et leurs bienfaits seraient un jour reconnus par les autorités et le pays.

C’était sans compter avec la moderne inquisition qui, au nom de la protection des “faibles”, condamne sans procès ceux qui dérangent l’Ordre intellectuel et sanitaire.

Français, méfie-toi : s’il te prenait de croire en toi, de poursuivre une voie nouvelle ou différente, tu risques bien un jour de trouver sur ton chemin l’un ou l’autre de ces chevaliers blancs. Alors, je crains pour toi : tu n’aurais personne, ni homme ni institution, pour entendre ta cause ni voler à ton secours…

 

Et si, par extraordinaire, la justice finissait par te donner raison, après des années de lutte pour seulement te défendre, le silence des médias ensevelirait ta victoire...

Laisser un commentaire