Activités professionnelles

Professionnellement, je suis essentiellement journaliste, auteur, animateur et conférencier. Je me passionne pour la question de la validité et de la qualité de l´information, question qui me paraît essentielle au plan démocratique.

 

» CP Lancement d´Ouvertures

 

Extraits du communiqué de presse de lancement d’ouvertures.net le 12 février 2008 :

 

« Webzine bimestriel, Ouvertures pratiquera un journalisme d’analyse, de compréhension et d’incitation. Le regard distancié qu’il porte sur l’actualité et ses différents protagonistes lui donne un ton original, toujours respectueux des personnes.

Il scrutera notamment ses confrères généralistes dont il sera parfois le “poil à gratter”. En effet, le décryptage des médias est indispensable à la qualité du débat démocratique. Ouvertures s’intéressera de près aux fortes évolutions que connaît le métier de journaliste, en suivant particulièrement les questions déontologiques.

Plus généralement, le webzine encouragera l’esprit critique et le sens de la responsabilité, visant l’épanouissement individuel et un changement sociétal vers plus d’humanité. Ouvertures mettra ainsi en valeur les initiatives positives favorisant ce changement et pointera les freins qu’il identifiera dans tous les domaines.

La Lettre donnera la parole à des acteurs connus, inconnus, rarement ou jamais invités dans les médias. Une attention particulière sera portée aux « sans grade », ainsi qu’aux réactions et aux propositions des lecteurs.

Financé par la Fondation M, Ouvertures vit sans publicité. Néanmoins, afin de réduire ses coûts de fabrication et d’augmenter la participation de rédacteurs professionnels, le magazine accepte la publicité éthique. »

Voir les numéros publiés en cliquant ici.

 

Activités pédagogiques


J´interviens ponctuellement pour donner des cours de déontologie journalistique, notamment à l´Ecole de smétiers de l´information (EMI-CFD, Paris) et à l´Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ).

 

Promotion du co-journalisme

Parallèlement à mon acitrivité salariée, j’ai initié en juillet 2007 sur Agoravox le concept de "co-journalisme" (enquête participative) dans laquelle un journaliste professionnel lance le sujet puis l’approfondit avec les internautes et par lui-même avant d’en publier intégralement la synthèse. Il a pour objet d’enrichir le débat public et de favoriser l’usage de l’esprit critique à partir des faits d’actualité.

L’obligation vaccinale

1 - La première enquête concernait le débat autour du durcissement des sanctions contre les réfractaires vaccinaux.
Le 5 mars 2007, la loi n° 2007-293 réformant la protection de l’enfance a été promulguée (Journal officiel du 6 mars 2007). Ce texte élargit la peine de six mois d’emprisonnement et de 3 750 € d’amende à tous les refus de vaccination obligatoire. Jusqu’ici, suivant la vaccination, les pénalités n’étaient pas les mêmes. Désormais, la peine la plus lourde est appliquée à tous les refus parentaux de vaccination.
Or, il n’y a pas eu un vrai débat public autour de cette mesure qui touche pourtant aux libertés fondamentales. La presse généraliste d’information a très peu évoqué cette question.
Toute l’enquête et sa synthèse.

La parole des pauvres

2 – La deuxième enquête a porté sur la place et la parole des pauvres dans la société. Choisi après un vote par une majorité d’internautes, toujours sur Agoravox, elle a permis de recueillir la parole directe des pauvres. Plusieurs d’entre eux ont saisi l’occasion pour s’exprimer sur Internet. Leur message, rarement entendu dans les medias classiques, est très fort, humainement et politiquement.
Toute l’enquête et sa synthèse.

La Fondation M

La Fondation M finance la publication ouvertures.net. Elle soutient mon engagement pour la création d’un Conseil de presse en France.

Objet social

La Fondation a pour but de promouvoir la libre progression des consciences, la connaissance et l’ouverture des sensibilités par l’information, le débat et la pédagogie.

Elle contribue à l’émergence de l’Humain (qui comprend, s’autodétermine et assume la responsabilité de ses actes), condition pour une société soucieuse de l’essor de chacun, du bien commun et du vivant.

La Fondation mène des actions éducatives et de sensibilisation favorisant le changement de l’homme en vue de son épanouissement et de son bien-être.

Elle encourage le rapprochement entre la science et la philosophie.

Activités de la Fondation

    Production et diffusion d’information et de formations :
    Outils pédagogiques,
    Conférences,  séminaires, débats,
    Presse et publications,
    Conseil.

    Promotion de la qualité dans les domaines de l’information et de la formation :
    Normes, labels et mise en œuvre,
    Prix valorisant des initiatives exemplaires,
    Soutien à la recherche en vue du rapprochement science/philosophie,
    Mise en réseau d’initiatives contribuant à ses objectifs.

Partenariat

La Fondation peut travailler avec les autorités publiques, le politique, le secteur privé, les académies, les scientifiques, les organisations internationales et non gouvernementales, les associations et les particuliers.

Pierre Moorkens

La Fondation M a été co-fondée en 2007 en Belgique par Pierre Moorkens et JL ML. Pierre Moorkens en est le président et le contributeur financier. Licencié en sciences économiques de l’Université de Louvain, il a travaillé pendant une vingtaine d’années au service de la holding familiale Alcopa spécialisée dans la distribution de véhicules en Europe. Entrepreneur dans l’âme, il a développé des concepts novateurs dans la distribution de mobilier de bureau en lançant la chaîne de magasins Buro Market et une centrale d’achat européenne distributrice de mobilier de bureau.

Parallèlement, Pierre Moorkens eut, entre autres mandats, celui d’administrer l’Association du progrès et du management (APM), cercle de formation des chefs d’entreprises.

Depuis les années 90, il soutient les recherches en sciences humaines et en neurosciences poursuivies par l’Institut de médecine environnementale (IME) à Paris. IME et l’Institute of NeuroManagement à Bruxelles distribuent pour le marché européen les applications issues des dernières recherches en neurosciences sur les comportements humains.

Convaincu que ces applications et l’information citoyenne servent les intérêts de tous et croyant en la place de l’humain comme moteur de développement et d’harmonie sociétale, il a créé la Fondation M pour contribuer à la réalisation de cette ambition.

L’Association pour la promotion du journalisme citoyen (APIC)

L’Apic est la structure éditrice d’ouvertures.net. Créée en décembre 2008, elle est présidée par Eric Lombard.

Apic - 161 avenue de Choisy - 75013 Paris.

L’Apic a pour objet de contribuer au développement d’une information citoyenne de qualité, c’’st-à-dire élaborée par des professionnels avec la participation des citoyens. Elle favorise le débat contradictoire et constructif.
Ses principaux moyens d’action sont la publication de périodiques et l’organisation de formations, colloques, séminaires et débats publics.

Eric Lombard

Né en 1951, Eric Lombard, ingénieur physico-chimiste et consultant en gestion de production à la retraite, effectue depuis 1999 des recherches sur l’utilisation d’internet comme outil d’une démocratie plus participative, qu’il publie de manière plus ou moins régulière sur www.dialogue-democratique.net et www.debatpublic.net. Depuis 2002, il anime www.hyperdebat.net, site expérimental de débat méthodique, dont il est l’un des fondateurs.

La création de ce site est née de la constatation que les forums ne sont pas adaptés à des débats sur des sujets un tant soit peu complexes et que le besoin se faisait sentir de nouveaux outils permettant aux participants :

- de prendre facilement connaissance de l’état d’un débat, de ses différentes options et de leur logique, sans avoir à lire toutes les contributions et sans la pollution des redites, hors-sujet, ou discussions stériles qui émaillent les forums

- d’apporter leur contribution avec l’assurance qu’elle sera retenue, même si elle exprime une opinion minoritaire, sous réserve qu’elle apporte un élément nouveau au débat

L’option a été prise, contrairement à Wikipedia, de placer les débats méthodiques sous la responsabilité d’un (ou plusieurs) facilitateur(s), qui organisent les débats autour de questions, qui les structurent et les synthétisent en temps réel, avec un souci d’objectivité, d’exhaustivité et de lisibilité. Les facilitateurs peuvent également assurer des compléments d’enquête.

 

Laisser un commentaire